Design du monde - Notre Tour

NOTRE TOUR

Bali: Luxe et architecture traditionnelle

3 septembre 2009 - Depuis Cusco 

Indonésie

L’architecture traditionnelle balinaise repose  sur un aspect spirituel et religieux plus important que la construction physique et la décoration. C’est une recherche constante d’un équilibre cosmologique, une opposition entre le profane et le sacré, le haut et le bas, le ying et le yang. C’est aussi cet équilibre, cette tension, que les hôtels modernes sont venus chercher à Bali. L’architecture traditionnelle est capable de répondre aux attentes les plus modernes. Et à l’inverse les constructions modernes sont capables de respecter cette tradition, et lui conserver son aspect sacré. Ainsi l’hôtel Amandari de Ubud incarne parfaitement cette volonté de mixage culturelle et dans le respect de la tradition.

- Habitat traditionnel.

La structure d une maison familiale s organise toujours de la même manière, dans le but de respecter le concept d’ordre cosmique:

-De haut murs entourant la maison, Aling-Aling qui apporte une notion de privauté et de protection des mauvais esprits.

-des unités indépendantes a l intérieur de l enceintes rectangulaire autour d un jardin. Les pièces sont disposées en suivant l organigramme du corps humain, en commençant par  la tête, qui est la pièce des parents,  puis les bras, la pièce des enfants et des invites. Lire la suite »

L’hotel Knai Bang Chatt. Kep au Cambodge

5 août 2009 - à Sucré en Bolivie 

Cambodge

Kep est un havre de paix en bord de mer, une station balnéaire paisible loin du tumulte de Shianoukville. La ville de Kep fut investie pendant les années 70 par les colons français de Phnom Phen. Rapidement désertée à cause de la guerre, aujourd’hui il reste de nombreux vestiges de cette époque. Des villas abandonnées, au style fané de la riviera; d’autres au style moderniste tombent en ruine. Cette désertion confère à kep un air étrangement paisible au relent romantique. Ici point de plages de sable blanc de transats et de parasols, seulement quelques rochers et des pécheurs.

C’est dans cette atmosphère que j’ai découvert l’hôtel Knai bang Chatt, un ensemble de trois villas modernistes installées sur une grande pelouse face à la mer. Les bâtiments aux lignes rigoureuses nous content l’histoire de cette architecture. Ces trois villas destinées à de riches collons, furent dessinées par un élève de l’architecte Vann Molyvan ( nov 1926-). Van Molyvan fut l’un des architecte le plus remarquable du Cambodge. Parti étudier quelques temps à Paris, il y fut aussi un élève de Corbusier. Rapidement il fut mis en avant par le roi Norrodom shianouk durant son règne entre les années 55 et 70, qui souhaitait développer de nouveaux projets de grandes villes, infrastructures et architectures modernes. Vann fut le plus talentueux d’un groupe d’architectes émergeant et qui ont su créer le style architectural si remarquable de cette époque.

En 2003, les propriétaires du Knai Bang Chatt à Kep ont su sauver ces bâtiments d’une ruine certaine, et en faire l’un des seul boutique hôtel du Cambodge. Pure et serein l’hôtel possède Onze chambres, ayant chacune leur identité, réparties de manière généreuse dans les trois villas. Relaxation et détente sont les éléments clefs de Knai  Bang Chatt. Le mobilier des chambres est en bois avec un dessin épuré, tout en rappelant l’artisanat local. Le soir les voyageurs peuvent se retrouver  autour de l’immense table d’hôte, un long tronc de douze mètres d’un seul tenant, sous la paillotte près de la mer. Les différents lieux sont un constant dialogue entre l architecture moderne et l artisanat traditionnel. Le voyageur peut ainsi rêver de longues heures face un la mer, ou écouter le vent dans les bambous à coté de la piscine.

Les artisans et le designer

13 juin 2009 - à Rosario 

Argentine

En me promenant dans l’agréable quartier de Palermo à Buenos Aires je suis tombée en arrêt devant une petite boutique. Exactement ce que je recherche; des tapis d’artisanat un peu différents. Ce sont des tapis qui semblent venir du nord argentin, dans les Andes, mais avec une finition et un dessin plus moderne, des pièces artisanales authentiques. Fernando le propriétaire et designer me raconte cette fabuleuse histoire.

http://www.elementosargentinos.com.ar/

L’histoire

Fernando fut directeur d’hôtels luxueux aux quatre coins de l’Amérique. En 2005 il décide de retourner aux sources dans sa région natale de Tucuman. Tucuman se situe au nord ouest andin de l’argentine, l’une des région les plus traditionnelle du pays. C’est une région marquée par son passé précolombien et colonial. Aujourd’hui, sur la route de la Bolivie Tucuman est plus proche des Andes que du noyau culturel de la  pampa. D’importantes communautés Quechua vivent ici. C’est dans l’un des villages coloniaux que Fernando a grandi, dans une vielle demeure familiale, entouré de vieux objets traditionnels et authentiques. Lire la suite »

L’habitat traditionnel Khmer, et déboisement.

29 mai 2009 - depuis Buenos Aires 

Cambodge Vietnam

Au Cambodge la maison Khmer est l’un des principaux bien de la famille, elle est le symbole de la richesse sociale et participe à la vie communautaire du village.

Maison cambodgienne typique“L’habitat traditionnel khmer représente une coutume de vie des khmers depuis la création de la société il y a deux mille ans. La maison construite en bois  sur pilotis et la toiture en tuile, constituant un ensemble chargé de symboles, apparait donc comme l’expression d’un système complexe de marquage social et culturel de l’espace, et comme une solution technique au besoin de protection, d’organisation, et d’identification de la famille ou de la ville, d’une unité minimale de production, et constitue le résultat d’un travail familial et collectif.” Davuthea KEO.

Il existe 5 typologies de maisons faisant varier divers éléments: la forme du toit, la position de l’escalier, la présence d’une véranda et le nombre de colonnes de face et de profil. De manière générale la maison Khmer est toujours construite sur pilotis pour plusieurs raisons, et particulièrement car le Cambodge est un pays tropicale, donc souvent inondé. Les habitants considèrent insalubre une maison posée sur le sol, l’air ne pouvant circuler entre les lattes du plancher et cela permet de respecter la dualité terre-eau. L’escalier menant à la véranda ou bien à la pièce principale a toujours un nombre impair de marches ce qui interdit l’entrée des esprits malfaisants. Lire la suite »

Les détails du Taj Mahal

9 décembre 2008 - à Agra 

Inde

Le Taj Mahal, hymne à l’amour. Terrible tombeau. Dernier écrin pour la femme tant aimée du Maharaja.
La perspective stricte du jardin emmène à une esplanade de marbre sur lequel semble flotter le bâtiment principal, le tombeau.
L’ensemble d’une immaculé blancheur lui confère un aspect irréel quasi fantomatique. Entièrement en marbre parfaitement blanc et incrusté de motifs en pierres semi précieuses. Le cercueil protégé des regards indiscrets est entouré d’un délicat moucharabié de marbre.
DSC_2301
DSC_2353 DSC_2349
DSC_2347 DSC_2358
DSC_2355 Le  tombeau est encadré par deux bâtiments de grès rouge aux incrustations de marbre.
DSC_2315 DSC_2324

Les outils

 

Google Map: Inde - Les détails du Taj Mahal

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr