Cambodge - Notre Tour

NOTRE TOUR

Perdu dans le Cambodge

3 janvier 2009 - à Kratié 

Cambodge

On the Road Again ! Nous quittons  Sieam Reap pour les provinces reculées du Cambodge. Nous souhaitons rejoindre l’Est du Cambodge par les pistes du Nord indiquées sur la carte… Le premier jour, le goudron s’arrête vite pour une piste de terre rouge.  Long ruban qui s’étire à travers la jungle verte. Nous voyons quelques temples bien moins fréquentés. Sur la route il y a des camps de déminage, des immensités déboisées, des restes d’arbres immenses, quelques villages de bois sur pilotis. Notre attention est de chaque instant pour éviter, poules, cochons, veaux, et les enfants. Fourbus et sales, nous atteignons la ville du bout de la piste. Repos et diner, obtenus en langage des signes.

Le lendemain cap toujours à l’Est. A la sortie de la ville le pont de bambou est cassé, nous traversons avec la moto sur une petite barque. Nous nous enfonçons dans la campagne sur une piste cahoteuse où seules les motos peuvent passer. Dans ces villages, « Hello » ne veut rien dire. Les enfants nous regardent avec de grands yeux. Aucun  moyen de communiquer, même pas la direction du village suivant. Notre prononciation du Khmer fait rire les villageois et nous laisse sans réponse. Il est maintenant 14h, nous préférons rebrousser chemin avant d’atteindre le point de non retour. Les risques sont trop grands. Sans GPS et avec des pistes bien trop difficiles pour nous et une moto trop chargée.

Changement de programme, ce détour nous prendra deux jours. Nous partons plus au Sud, mais toujours vers le Mekong. C’est le troisième jour que nous roulons. Aujourd’hui nous longeons les berges du fleuve mythique, le Mekong. Toujours de petits villages sur pilotis, des pistes rouges et poussiéreuses. Des écoliers sur leurs vélos trop grands avec leurs chemises d’uniforme impeccablement blanches, rient de nos habits rouges. Demain, direction les montagne vers Sen Monorom.

Angkor, same same, but better !

31 décembre 2008 - à Kratié 

Cambodge

Début du « road trip ». Départ de Phon Penh. Klaxon et camion, vaches et cocotiers, maisons en béton. L’espace entre ces maisons s’étire, jusqu’à s’allonger indéfiniment. Longue et fastidieuse sortie de Phon Penh. Journée à rouler. Rizière jaune à gauche et à droite, c’est la fin des moissons. Quelques marres au milieu des rizières, où des pécheurs avec leurs filets essayent d’attraper de maigres poissons.

Ville de Batanbang : figée il y a 50 ans, colonnades et façades, autrefois impressionnante, aujourd’hui décrépie.

Trajet Batanbang – Sieam Reap : journée de pistes rouges.

Siem Reap tient ses promesses, touristiques, bières 50 cents, ville agréable et fraîche le long de la rivière.

Angkor : Comme tout au lieu du tourisme, ça génère du stress. Notre moto est interdite sur le site, une route qui encercle les temples sans les traverser. Motif : il est interdit aux étrangers de conduire, seuls les khmer sont autorisés, car eux seuls savent y faire. Le policier nous propose qu’un khmer conduise la moto, trois sur la moto ne le gène pas. Pour nous ce sera un Tuk-tuk. Prix excessif pour l’entrée, embrouille avec les tuk-tuk : conséquence d’un lieu touristique. Cependant, rassemblant nos nerfs, nous nous laissons aller à la féérie de ces temples. Nous choisissons les plus petits, les plus écroulés, et les plus excentrés. Jungle et arbres millénaires embrassent les apsaras aux visages sereins et sourires apaisants. Loin de la foule, le tohu-bohu de la jungle nous envoute.

Au milieu de ce décor, nous trouvons une autre bulle de calme dans le village de Srah Srang, chez Yong et Jean-François. Le temps s’y est arrêté, ici plus de tuk-tuk, plus de touriste, juste des sourires et des bras accueillants, la où nous manque les mots. L’accueil de Yong et J-F, les paroles et l’énergie de Yaye, le jeu des enfants, chaque instant est intense et paisible.

Message important :)

31 décembre 2008 - à Siem Reap 

Cambodge

Bonne année à tout le monde !

Tous nos vœux de bonheur, de réussite pour cette nouvelle année.

La bonne vidéo ayant été perdu, nous vous offrons le bêtiser:
Lire la suite »

Un tour du Cambodge en moto

25 décembre 2008 - à Phnom Penh 

Cambodge

Nous n’avons pas trouvé de vélo acceptable pour faire le tour du pays, et en plus le temps nous manque. Voyager au Cambodge en bus est largement plus simple qu’en Inde ou au Népal, et les véhicules en bien meilleurs état. Mais l’idée des longues journées de bus ne nous enchante que très peu et surtout, il est difficile de s’éloigner des spots touristiques. Nous optons pour une petite moto cross pour 10 USD la journée. Nous pourrons ainsi organiser notre tour du pays à notre convenance, et sortir des sentiers battus par les touristes.

Notre itinéraire prévu est le suivant:

  • Pursot le 26/12
  • Sisophom le 27/12
  • Siam Reap du 28 au 30/12
  • Kreau le 30/12
  • Boeng Meola le 31/12
  • Tboeng Meanchey (Temple Koh ker) le 1/12
  • Stung Treng le 3/12
  • Banlung le 4/12
  • Sem Monoron le  6/12
  • Kratie le 8/12
  • Kompongshan le 10/12
  • Phnom Penh le 11/12
  • (Si pas d’avarie mécanique, nous ferons une boucle par Kep)

Nous laissons la moitié de nos affaires à Phnom Penh pour voyager léger pendant ces 20 jours. Nous repasserons donc pour les récupérer et prendre le bus pour la frontière du Laos.

Repos sur les plages de Sihanoukville

25 décembre 2008 - à Phnom Penh 

Cambodge

Nous voila de retour à Phnom Penh après notre escapade de dix jours sur les plages de Sihanoukville. Nous avons largement préféré le calme et la beauté préservée des plages de Otress Beach, à celles de Serendipity et Ochetal Beach, sur lesquelles les touristes s’entassent toute la journée en attendant les soirées dansantes.

Otress beach est loin de ces agitations. Les prix en sont d’autant plus bas. Nous avons trouvé une petite chambre les pieds dans l’eau pour 5 dollars la nuit. A ce prix la, le groupe électrogène ne tourne que de 18h à minuit, et la salle de bain est commune.

Mais c’est à Bamboo Island que revient la palme du calme, et de la beauté des plages. Un vrai coin de paradis. L’île se traverse en 10 minutes à pied, par une petite jungle dense et bruyante. Nous y avons même croisé un toucan. Sur le coté sud de l’île, Koh Ru propose des petits bungalows isolés pour 12 dollars et des lits en dortoir pour 3 USD. Certain font l’aller-retour dans la journée, et ne profite pas du couché de soleil et de la nuit Robinson Crusoé. Pour notre part on y serait bien resté plus longtemps que deux jours.

Notre noël chez Paou s’est passé comme rêvé. Un BBQ en maillot de bain sur la plage, une bouteille de vin français, un bain de minuit et des gens sympas avec qui partager ce moment. Le lendemain le voyage reprend ses droits, nous avons profité une dernière fois des plages du Cambodge et repris le bus pour Phnom Penh.

Les outils

 

Google Map: Cambodge - Repos sur les plages de Sihanoukville

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr