Laos - Notre Tour

NOTRE TOUR

Une Journée à Vientiane

28 août 2009 - Bons plans publiés depuis Cusco 

Laos

Une visite d’un jour n’est pas idéale afin de pouvoir correctement goûter à la cuisine d’un pays étranger, mais elle permet cependant de se concentrer sur l’essentiel. Au Laos, c’est le pain qu’il ne faut pas manquer d’essayer. Ce dernier se trouve en effet partout, du fait de l’occupation française. Si c’est un sac de baguettes que vous cherchez, alors prenez le chemin du marché, l’option la plus simple et la plus économique aussi. Toutefois, si vous désirez quelque chose de plus raffiné, vous trouverez des pâtisseries et des petits pains frais ainsi que du vrai café au Café du Croissant d’Or. Les habitants de Vientiane n’y vont peut-être pas, mais il vous serait difficile de trouver un brunch plus nourrissant que ce dernier au Laos.

Pour le déjeuner et le dîner, allez sur les bords du Mékong, surtout si vous n’êtes que de passage à Vientiane. Sur Fa Ngum, la rue qui le longe, vous trouverez de nombreux de restaurants, également à proximité de plusieurs Hôtels à Vientiane. Au restaurant PVO, on vous servira des soupes vietnamiennes (pho) et, curieusement aussi, des baguettes au porc. Il existe beaucoup d’autres restaurants en amont et en aval du fleuve, tous meublés des habituelles chaises en plastique et tables bancales que l’on vient à apprécier dans le sud-est asiatique. Dans ces établissements, vous paierez environ 10 000 kips pour une grande bouteille de « Beer Lao » qu’il vous faudra absolument goûter. Vous pourrez déguster du laab pour 20 000 kips, du riz gluant pour 5000 et un plat de poisson pour 30 000 kips. Ici, tout le poisson servi provient directement du Mékong. Il est donc frais et délicieux ! Lire la suite »

Nos conseils en vrac pour voyager au Laos

27 février 2009 - dans un café de Bangkok 

Laos

Avec un peu de retard, voici nos conseils pour ceux qui prévoient de se rendre au Laos prochainement.

  • Pour payer : On trouve des distributeurs uniquement dans les grandes villes. Si vous allez aux 4000 îles depuis le Cambodge, pensez à prendre suffisamment de dollars. La monnaie officielle est le Kip, mais il est souvent possible de payer en dollars, entre autre aux 4000 îles moyennant un taux moins avantageux. Le premier ATM est à Paksé. Au 15/02/09, 1$=8500kips. Le retrait maximal est de 700 000kips le plus souvent en coupures de 50 000kips.
  • Faire un trek dans le sud : deux jours autour de Savannaketh, nous étions tous les deux accompagnés de deux guides. Immersion assurée. 750000kips pour deux et pour les deux jours (tout compris).
  • Faire un trek dans le nord : deux jours à la rencontre des Hmong, 210000kips par personne pour deux jours (tout compris). Nous étions un groupe de six. L’organisation se fait sur place avec une des deux agences de Mong Noï.
  • Un billet de bus pour faire Vientiane – Luang Prabang est de l’ordre de 120 000kips. Prévoir 9 heures, pour faire les 200km ! Au Laos, les déplacements par la route sont très long.
  • Vivre au Laos :
    • Un plat sur le marché : 5000kips
    • Un plat dans un restaurant moyenne gamme : de 15000kips à 35000kips
    • Une guest house dans une grande ville : de 10 à 15$
    • Une guest house dans les campagnes : de 10000 à 50000kips
    • une bière locale 640ml: 10000kips
  • Il est possible de rejoindre le Vietnam depuis Luang Prabang par un bus de 18heures. Il ne va pas jusqu’à Hanoï, il s’arrête à Vinh. Il coute environ 210 000 kips et part seulement 2 fois par semaines. Des bus quotidiens rejoignent Hanoï depuis Vientiane (26h) pour 180 000 kips.
  • Voyager en “Slow Boat” :
    • Luang Prabang à Nong Kiew, 7 heures, 120000kips
    • Nong Kiew à Mong Noï, 2 heures, 20000kips
  • Parler Lao :
    • Dire “Bonjour” : [Sabaa-dii]
    • Dire “Merci” : [Kob-jaï]

Nos déceptions : le tourisme du Laos se développe à une vitesse incontrôlée. Nous sommes inquiet du devenir du Laos, ce pays encore sauvage et nature. (cf notre article sur Vang Vieng)

Nos meilleurs souvenirs : Les paysages, les villages reculés du nord, l’accueil, le calme du pays, les treks, l’honnêteté des Laos, les rapports encore sincères entre locaux et touristes, les voyages en pirogue sur le Nam Ou, les coucous des enfants.

Vers les familles Hmong autour de Mong Noy

6 février 2009 - à Luang Prabang 

Laos

Nous arrivons à Mong noy en bateau, il n’y a pas de route qui atteint ce village. Le village est encore plus agréable que les descriptions du Lonely. Mignon, calme, reposant, hormis le chant des coqs mais c’est toujours mieux que le bruit des Tuk-tuks. Le village ne comporte qu’une rue en terre. Les habitations locales se mélangent avec les Guest houses. Toutes les constructions sont sommaires, des petite maisons de bambous sur pilotis. Nous choisissons une Guest house très rudimentaire,  mais avec des hamacs et des bungalow perchés au-dessus de la rivière. Nous nous entendons très vite avec la propriétaire. Les blagues en langages des signes vont vite! Nous trouvons sans mal des coéquipiers pour partager les services d’un guide pour un trek de 2 jours (Shawn le Canadien, Aléna la tchèque et Jim l’Américain).

Le lendemain matin nous quittons notre cabanon pour partir en pirogue vers le point de départ. Apparemment nous expérimentons les chemins, c’est une nouvelle voie. En effet le chemin est très étroit et escarpé, le guide use de sa machette. Nous restons prudents… Pendant deux heures nous marchons au travers la jungle dense, puis vient enfin la pause déjeuner. Rassasiés nous continuons de grimper pour attendre le sommet de la petite montagne. La haut nous contemplons les rizières et les petits jardins potagers en bas de la vallée. Nous descendons par une foret de bambous et une jungle moins dense. Lire la suite »

29 ans à Luang Prabang

5 février 2009 - à Muong Noy 

Laos

Déjà 3 jours que nous profitons de Luang Prabang. Cette ville est à la fois calme, traditionnelle et évidemment touristique. Nous apprécions parcourir les rues, regarder les gens vivre, visiter les temples à notre rythme, et flâner sur le marché de nuit. Ambiance relaxe. Ca tombe bien, c’est le moment de fêter nos anniversaires. Nous repérons le meilleurs restaurant français de la ville. Au programme, magret de canard, fondant au chocolat, et bouteille de Bordeaux, rien n’est trop beau pour nos 29 ans. Merci Nico et Nath pour ce bon resto.

Le lendemain, une balade digestive s’impose. Nous louons 2 vélos pour faire le tour des villages, des cascades, et des éléphants. Nous ne regrettons pas tous nos efforts pour traverser les paysages montagneux de la région. Cette balade est somptueuse.

Après ces six jours, il est temps de reprendre la route vers le nord. C’est en bateau que nous rejoignons Nong Khiaw. Nous naviguons pendant plus de sept heure sur la magnifique rivière Nam Ou. Ce village est idéal pour passer la nuit avant de continuer la rivière pour Mong Noy. La rivière émeraude, zig-zag entre les pic montagneux recouverts de jungle laissant apparaitre par instant des falaises de calcaire. Nous passons devant de petits villages dont cette rivière est le seul accès. Les enfants se jettent à l’eau pour s’approcher au plus près de notre bateau et nous dire bonjour. A coté, sur leurs petites pirogues, les parents pêchent. Les bords de la rivières sont très animés et chaleureux, on entend plus le rire des enfants que le bruit de notre moteur.

Escale à Vang Vieng

27 janvier 2009 - à Louang Prabang 

Laos

Après trois jours à profiter de Vientiane, de son calme et de ses bonnes baguettes de pain, nous décidons de faire une halte à Vang Vieng avant de rejoindre Louang prabang, la capitale culturelle du Laos.

Nous pensions avoir tout vu du back-packer à Don Det, mais Vang vieng bat tous les records. Nous avions longtemps hésité à nous rendre dans cette ville très controversée (même par le Lonely). Mais les paysages il faut bien le reconnaitre valent le détour.

voici la journée type d’un touriste back-packer à Vang Vieng:

  • Levé 11h, pour se vautrer dans les canapés du café d’en face qui projette en permanence des épisodes de Friends et des Simson. ”On s’y sent comme à la maison.”
  • A 13 h il attrape sa bouée pour rejoindre ses congénères pour s’adonner à l activité principale de Vang Vieng, le Tubing. Pendant toute l’après-midi des hordes de grands ados descendent la rivière Nam Song vautrés dans leurs bouées. Etant donné qu’il y a peu de courant, c’est long, très long. Et pour agrémenter la descente, des bars installés tous les 200 m le long de la rive, proposent des seaux de Whisky ou autre alcool.
  • A 20h et encore en maillots de bain, il rejoint l’un des nombreux bars de la ville, proposant encore des seaux d’alcool, des “Happy pizza”, et autres mets à base de Marijuana pour finir la nuit défoncés et encore vautrés. Les autres drogues sont aussi disponibles.

Ici les touristes bafouent les principes du savoir vivre Lao, en s’exhibant en bikini, dans les lieux public et les lieux saint sans la moindre gène. Nous vous passons les autres impudeurs.

Pour répondre à la demande, certaines associations vont même jusqu’à proposer des treks comprenant alcool et Marijuana à volonté. Entre ces touristes et nos représentants, quelle peut bien être l’image que les locaux doivent avoir des occidentaux?

Honteux, nous trouvons du calme dans des bungalow isolés à l’écart du centre ville. Pendant ces 2 jours, balade à pieds dans les campagnes pour retrouver le sourire des Laos, et les majestueux paysages karstiques. Les falaises sont propices à l’escalade. Ainsi le lendemain nous partons pour une journée de varappe. Nous sommes pas encore des spiderman, mais on est sur la bonne voie.

Après ces deux jours à Vang Vieng, nous reprenons le bus pour 7heures de virages dans les montagnes pour arriver à Louang Prabang.

Les outils

 

Google Map: Laos - Escale à Vang Vieng

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr