Thaïlande - Notre Tour

NOTRE TOUR

« Welcome to the jungle », Khao Sok

12 mars 2009 - sur une île des Perhentians 

Thaïlande

Ce matin nous partons pour deux jours dans la réserve naturelle de Khao Sok. Nous faisons appel aux services d’un guide. Un guide n’est pas seulement un GPS, c’est le seul moyen de découvrir la faune, la flore, et même d’apprivoiser un milieu normalement hostile.

Nous nous enfonçons doucement dans la jungle. Pawn notre guide, nous fait régulièrement signe de prêter l’oreille à un nouveau son. C’est pas facile de tous les différencier dans ce capharnaüm. Le matin c’est les gibbons qui font le plus de bruit. Un cri long et strident, un peu comme le loup garou. Il nous montre aussi les différentes espèces végétales que nous croisons. Celles qui sont comestibles, et celles qui sont juste belles. On découvre aussi comment récupérer l’eau des bambous, et des lianes.

Le soir nous établissons le campement près de la rivière. Le lieu est magnifique. Pawn et son assistant Wood nous préparent le diner. Tout est fait avec les moyens du bord, et c’est un festin. Pas besoin de casseroles pour faire le riz. Un morceau de bambou dans le feu, et 20 minutes plus tard le riz est prêt. Au menu ce soir, poulet grillé, curry coco, salade de je ne sais trop quelle feuille, ananas et du riz bien sûr. Et comme nous ne sommes pas des sauvages, nos guides nous ont fabriqué des plats, des louches, des tasses, et des assiettes, toujours en bambou. On se prendrait presque des aventuriers. Lire la suite »

Koh Samuï, l’île pour tous les goùts

10 mars 2009 - dans un resto de Khao Sok 

Thaïlande

Dans la grande diversité des îles thaïlandaises, on a finalement opté pour Koh Samuï. Et nous y avons trouvé tout ce que nous voulions.

D’abord près d’un aéroport pour que Solange la maman de Nath puisse nous rejoindre. Ensuite, un petit bungalow tranquille et reposant loin des agitations touristiques. Nous l’avons déniché dans le sud-ouest de l’île. Un  véritable havre de paix sur la plage de Emerald Cove. Le logement y est rudimentaire, mais suffisant, et surtout dans nos prix.

Nous voulions aussi faire un peu de surf. Un brin populaire, on trouve de quoi louer des planches de surf sur la plage de Chaweng. En plus les vagues sont largement à la hauteur de ce à quoi un débutant peut prétendre.

Dernier impératif, il nous fallait voir des plages de “rêve”. Sur Kor Samuï, il y en a pour tous les gouts. Longues et étroites s’étendant à perte de vue, ou plutôt petites, certaines lisses, d’autres fleuries, quelques unes esseulées, d’autres peuplées… de quoi satisfaire toutes les envies.

Pendant ces cinq jours nous avons parcouru l’île de long en large avec nos scooters, l’occasion aussi de nous familiariser à la conduite à gauche. Finalement, il n’y a pas grand chose à faire à part prendre du bon temps, lire, se reposer, et se siffler le pinard français à l’occasion de pique-nique sur la plage. Et c’est pas plus mal comme ça. Ce matin nous quittons l’île pour rejoindre Khao Sok, nous avons prévu de faire deux jours de trek dans la jungle.

Encore trop peu de temps à Bangkok

4 mars 2009 - à Koh Samuï 

Thaïlande

Notre planning est serré, nous devons être le 20 mars à Singapour, nous laissant à peine 20 jour pour descendre la Thaïlande et la Malaisie. C’est donc que 2 jours que nous pouvons accorder à la capitale Thaï. Et bien que nous avions déjà passé deux jours lors de notre transit vers le Cambodge, c’est encore trop peu.

Nous apprécions cette ville. Mélange d’ultra modernité et de tradition, d’effervescence et de calme. Cette ville multiculturelle. Encore une fois, plutôt que visiter les musées, nous préférons humer l’ambiance de la ville en nous  promenant dans les rues, loin du quartier touristique de Koassam.

Le soir nous dinons sur le marché de Chinatown. Et comme nous l’avions promis à la chanteuse trois mois plus tôt, nous retournons voir sa formation, dans ce petit club de jazz cossu que nous avions tant aimé. Le groupe est en forme ce soir. De neuf heures à minuit nous restons la à vibrer. Ca faisait longtemps que nous n’avions pas écouté de la musique avec une pareille intensité. La transportation est totale. Dans cet environnement douillet, Impossible d’imaginer que nous sommes à l’autre bout de la terre.

Nous avons pris des billets de bus pour ce soir, afin de rejoindre l’île de Koh Samuï. La journée est courte. Et comme  des occidentaux en manque de consommation, nous passons nos dernières heures dans le quartier de Siam. L’ambiance de ses malls est si particulières. Tout est grand, tout en restant fin. Les galeries font la part belle aux créateurs. Tout est coloré. L’éclairage est très travaillé. Même le snack est une véritable attraction.

Nous rentrons en taxi chercher nos sacs à l’hotel avant de rejoindre la gare routière. D’ailleurs ici, les taxis sont tous de couleurs fluorescentes. Bleu schtroumpf, jaune canard, vert rizière, ou encore rose ‘hello Kity’. C’est peut être aussi des détails comme ceux la, qui égayent une ville et qui la rendent plus agréable…

Two nights in Bangkok

15 décembre 2008 - à Bangkok 

Thaïlande

Voila deux jour que nous sommes en transit à Bangkok. Hier matin, nous quittions l’inde pour rejoindre l’Asie du sud est. Cette étape marque un peu un tournant dans notre voyage. Nous avons l’impression de laisser derrière nous les pays « dur » pour trouver le calme et le confort des pays de l’Indochine (et de leurs plages).

Bien qu’escale, cette première étape est à la hauteur de nos espérances. Bangkok est une ville qui semble particulièrement facile à vivre. Tout semble plus simple ici. Quand un thaïlandais vous accoste dans la rue, c’est rarement intéressé, mais pour vous aider et discuter un peu.

Bangkok est une ville très développée loin de l’image des dépliants touristiques avec ses temples et ses marchés flottants. Cette ville est un haut lieu de la création moderne. Ici les centres commerciaux sont gigantesques et n’ont rien à envier à la rue Montaigne. On trouve tout ici. Nathalie en profite pour faire quelques course pour ajuster sa garde robe à des climats plus chaud que ceux de la Mongolie et du Népal. Elle en profite aussi pour faire soigner une toux qui persistait depuis Katmandou. Nous apprécions largement cet après-midi à l’hôpital. Le cadre est digne d’un cinq étoile, et les hôtesses bien plus jolie qu’au salon de l’automobile. Un pneumologue francophone nous reçoit dans les dix minutes. Le diagnostique est rapide. En bas, une pharmacienne nous remet un luxueux sac contenant les médicaments. Les hôpitaux français ont largement de quoi rougir devant autant de qualité et d’efficacité.

Demain nous reprenons l’avion pour Phnom Penh. Il est inconcevable de repartir de Thaïlande sans goûter à ses fameux massages. Nous optons néanmoins pour la formule « moderne », un peu moins violente. Sept euros pour une heure de plénitude totale. Nous finissons la journée dans un bar de Jazz.

C’est avec beaucoup de joie que nous retrouverons la Thaïlande en mars prochain.

Les outils

 

Google Map: Thaïlande - Two nights in Bangkok

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr