Retour à La Paz et direction Santa Cruz - Notre Tour

NOTRE TOUR

Retour à La Paz et direction Santa Cruz

3 septembre 2009 - Dans un bar de Santa Cruz 

Bolivie

Nous nous préparons à un long périple pour rejoindre Fortaleza au nord de Brésil.

D’abord nous prenons un bus de 12 heures pour relier Cusco à La Paz, puis de là nous prendrons un bus pour aller à Santa Cruz. De Santa Cruz, nous avons deux avions pour rejoindre Fortaleza.

Nous arrivons donc encore pleins de bonne énergie à La Paz. Un peu plus reposés que pour notre précédent séjour nous apprécions mieux la ville. Et surtout nous la connaissons déjà un peu. On retrouve avec plaisir ces énormes femmes avec leurs grandes jupes plissées leurs nattes et leurs chapeaux melon. Remi lui retrouve les magasins de musique. Il traine chez les artisans à droite à gauche pour s’acheter un Charango. Apres la flute de Cusco, le Charango de La Paz, il nous faudra un appart bien isolé pour ne pas stresser les voisins avec ses débuts sur ces instruments. Mais surtout nous retiendrons de La Paz, un diner que nous attendions avec grande impatience. Le restaurant La Comédie, est de loin l’un des meilleurs restaurants français en Bolivie, et surtout ils font un fondant au chocolat imbattable, nous qui n’en n’avions pas gouté depuis notre départ, nous sommes ravis. Ce diner est l’occasion pour nous de fêter nos un an de voyage. Douze mois de ballades à travers le monde, douze mois de bonheur. Il nous reste un mois et nous avons bien l’intention d’en profiter pleinement et de distiller chaque instants. Bien sur nous pensons au retour, mais de manière assez lointaine, et pour le moment nous ne voyons que le positif du retour. Une maison à nous, une salle de bain avec de l eau chaude, une cuisine, un lit confort. Et surtout notre famille et nos amis. C’est au bonheur des retrouvailles que nous pensons le plus.

Le lendemain soir nous partons pour Santa Cruz, au programme, 12h de bus annoncées, un bus cama prévu, et des toilettes prévues dans le bus. Bien vite nous découvrons notre bus, tout pourri, les camas sont des semi camas, et les wc il n’y en a pas. En plus nous avons payé nos billets plus chers que les autres passagers, boliviens bien sur. Pourtant habitués à ce genre de déceptions, nous avons l’habitude d’acheter nos billets directement auprès de la compagnie, et bien choisir celle ci. Nous évitons tous les intermédiaires et agences véreuses. Tant pis, Remi a beau protester, le bureau s’en fiche et nous ferons obligatoirement le trajet dans ce bus. Je part donc rapidement pour faire un dernier tour aux wc, car les arrêts pipi sur la route ne sont pas supers pour moi. Les femmes, toutes en jupes ne se soucient pas de se cacher derrière un buisson! Alors pour mon cas le chauffeur ne prendra pas la peine de chercher un lieu propice. Je me dépêche donc de revenir au bus, et là j’ai une belle frayeur…Plus de bus! Je suis là toute seule dans la gare de La Paz, sans argent, sans sac et sans Remi…Mais d’un coup je le vois surgir et hurler de me dépêcher, il a du se battre avec le chauffeur qui ne voulait rien entendre: ‘l’heure c’est l’heure’, bien que nous ayons déjà une heure de retard! Remi a donc réussi à sortir du bus et bloquer un peu les portes pour me rattraper. C’est le premier ‘accident’ qui aurait pu nous arriver. Tout notre voyage s’est tellement bien passé, que par instant nous ne sommes plus aussi vigilents que ce que nous le devrions.

Stressés, nous avons du mal à nous endormir. Nous passons la nuit à compter les étoiles. Il fait froid, nous sommes sur les hauts plateaux entre 4000 et 4500m. Nous nous blottissons dans nos duvets. A l’aube la température se réchauffe, jusqu’à devenir étouffante. Nous découvrons une route à flanc de montagne, couverte de jungle. C’est agréable toujours de revoir ces arbres et cette végétation exubérante. Moi je  m’endors enfin. Remi veille, il en profite pour se dégourdir les pattes, car notre bus reste bloqué pendant 2 heures sur la route. Un camion chargé d’ énormes troncs s’est renversé en travers, et créant un immense embouteillage. Nous verrons passer beaucoup de ces chargements de bois. La foret se dilapide vite.

Il fait maintenant une chaleur étouffante dans le bus, et si il n’y avait pas le chauffage et n’y a pas plus de clim. Nous prenons notre mal en patience et oublions l’odeur. Il y en a un qui a fait pipi par terre, nous le cherchons encore. Les bébés pleurent les mères patientent.

Apres 16 heures de trajet nous arrivons enfin à Santa Cruz. Nous trouvons un petit hôtel avec une cours agrémentée d’arbres et des fleurs exotiques, nous apportant une agréable fraicheur. Nous découvrons étonnés la ville de Santa Cruz. Nous n’avons pas le sentiment d’être dans le même pays. Santa Cruz semble être une ville ou il y a plus d’activité économique et culturelle que La Paz et les villes des hauts plateaux Boliviens. Les communautés ici sont très différentes. C’est une ville avec un centre historique aux bâtiments coloniaux, et c’est aussi la première fois que nous voyons des Boliviens ‘blancs’.

Nous en profitons pour aller voir une expo photos ‘world press 09’, puis nous flânons dans la chaleur orageuse de la ville.

Cette nuit nous décollons à 5h du mat’ pour Fortaleza. Deux escales et deux avions plus tard, notre arrivée est prévue pour 14h le vendredi 4 septembre au BRAZIl!!!!!


5 messages pour “Retour à La Paz et direction Santa Cruz”

  1. mum

    salut les 3 patates au restau : comme dans la chanson du film les bronzés :
    « y a des restau. et des fondants au chocolat, on va s’en mettre jusque là »…même que votre patate il en est malade .
    vos cars 4 étoiles à défaut d’en avoir un peu moins , zont des belles couleurs, çà décoiffe.
    Tu as du avoir q.q. secondes de bonne angoisse , Nathalie quand tu n’as plus vu ces beaux pots de peinture! , mais
    spider man était là, jamais il n’aurait abandonné sa belle, il a sauté sur la porte , coincé son pied ,et de l’autre la roue, en hurlant Nathaliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie
    les hauts plateaux en résonnent encore, mais il n’est pas passeé loin du lynchage, spider man….

    16 h. de car 4 étoiles: çà aussi, c’est encore un bon record.

    j’espère que la fraicheur des fleurettes exotiques ont remis sur pied votre patate , stop les fondants Natahalie!

    le Brésil : va falloir laisser tomber doudoune et sac de couchage , Rémi tu as retrouvé ton maillot brésilien en peau de vigogne au fond de ton sac à dos ?, et Nathalie le tien « spécial arrivée  » après descente de glacier sur les fesses du haut des 5000 mètres ?.

    bon repos, avant de nouvelles aventures et superbes photos
    plein de gros bisous

  2. jeanne

    Ce tour du monde ne t as pas debarassé de la poisse dans les transports Nath. C est marrant cette histoire de bus qui part sans vous 2 me rappelle des souvenirs…
    Eclatez vous bien au Bresil. Gros Bisous

  3. jeanne

    Trop Fort…je viens de me rendre compte qu il y avait aussi de la musique sur votre blog!!!!
    Me dites pas que ça y est depuis le debut!
    Re bisous….rrrrrrrrrrrr

  4. PAT et CHRIS ROTURIER

    Agnès m’a dit que Rémi avait beaucoup progressé en espagnol…la preuve, il a réussi à se faire comprendre par le chauffeur du bus! Qui l’aurait dit il y a quelques années! Je vais pouvoir le faire engager à Jeanne d’Arc comme intervenant pour mes cours!

  5. loyo

    Hello les vacanciers, en fait c’est comme si vous partiez un mois en vacances au Brésil.
    Donc si vous nous abandonnez un peu on ne vous en voudra pas !

    gros bisous et vamos a la playa
    loyo

Laissez nous un message

Les outils

 

Google Map: Bolivie - Retour à La Paz et direction Santa Cruz

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr