Rotorua, la ville qui pue - Notre Tour

NOTRE TOUR

Rotorua, la ville qui pue

11 mai 2009 - dans un café de Rotorua 

Nouvelle Zélande

Partout au loin, nous voyons des fumeroles. Ce ne sont pas des centrales nucléaires, mais bien l’activité géothermique de cette région. Ici, les lacs fument, les flaques frémissent, et la boue boue (Vous avez noté le jeu de mot ?). C’est ainsi que sont les jardins municipaux et le lac de la ville de Rotorua. Et tout ça dans une sombre odeur d’œuf pourri. Cette odeur indispose Nathalie qui refuse de déjeuner des œufs brouillés face au lac. Nous choisissons un restaurant pour déjeuner local : burger frite. Depuis l’Asie, notre régime alimentaire à quelque peu changé. Le burger a remplacé le curry, et les frites, le riz. C’est important de vivre local. C’est notre philosophie de voyageur.

Il y a même des geysers qui crachent à plus de vingt mètres de haut. Le problèmes c’est que tout c’est geysers sont enfermés dans des parc privés aux tarifs élevés, et vu l’odeur nous nous passerons du World Disney local. Certains proposent même des thermes naturels. Nathalie déclare : “Si c’est pour avoir la même chose que quand on pette dans son bain, non merci” !

Sur ces belles paroles nous décidons de partir en direction de l’océan à la chasse aux pingouins taquins. En plus, contrairement au reste de tout le pays, à Rotorua, toutes les richesses naturelles sont privatisées et font l’objet d’attractions pour touristes.


6 messages pour “Rotorua, la ville qui pue”

  1. Momo et Agnès

    Amis de la poésie ,bonjour. Nous voyons que tu ne fais pas dans la dentelle, Nathy…. gros bisous

  2. Choubidou

    Dawid serait pas fiere de toi nath!

  3. Romano

    Votre escale sud américaine mijote tranquillement !
    Besos Chicos

  4. Hervé LANCELOT

    Bonjour à tous les deux.

    A noter que les histoires de pets font toujours rire. Je parie que c’est pour cet article que vous aurez le plus de messages.

    Dommage que vous n’ayez pas testé les bains de boue souffrée. D’accord ça pue, mais pour qui pète dans son bain, on s’habitue vite. Mais c’est tellement bon pour la peau et je pense qu’il y a moins de monde que dans les bains comparables d’Italie ou d’Islande.

    Je note aussi que vous êtes à dix jours de Nouvelle Zélande et pas un mot sur le rugby. J’ai toujours senti un certain ostracisme chez les Sala… Pourtant vous n’êtes pas loin de Waikato.

    Bises à tous deux.

  5. Nath et Rémi

    C’était sur qu’en ajoutant une « touche » personnelle, on pouvait faire augmenter le nombre des commentaires. :)
    On a bien pensé faire les bains de souffres, mais on s’est dit qu’a notre niveau, une bonne douche serait surement plus bénéfique pour nous.
    C’est vrai qu’on a un peu fait l’impasse sur le folklore Maori, mais il en reste plus grand chose. Et on était pas tenté par les vrai faux Haka pour touriste ni par les villages reconstitués.
    Aucun ostracisme envers le Rugby ;), nous avons bu des bières dans des pubs, et sommes même passé voir THE Eden Park. :)

  6. Anahera

    What an awesome way to explain this-now I know evnihtyreg!

Laissez nous un message

Les outils

 

Google Map: Nouvelle Zélande - Rotorua, la ville qui pue

 

Informations

Rentré le 26 Septembre 2009 après 13 mois de voyage autour du monde.

Retrouvez les photos directement sur Flickr